Le « progrès » s’insinue dans notre métier, doucement, il nous repousse. Des gestes deviennent superflus, des contacts disparaissent. Nous courons après la machine. Impossible de la rattraper. Elle nous échappe, semble nous tendre la main. Des connexions à l’autre bout du monde, des échanges dont on n’aurait jamais osé rêver. Quels échanges ? Un pantin derrière son écran, dont on entend un mot sur deux. Un visage que l’on ne peut pas toucher.

Bientôt, l’interprétation automatique, dont nous corrigerons les erreurs ? Courir, courir après la machine. Sans cesse se faire distancer. Courir après une perfection froide, glacée.

Courir après le vide d’un métier broyé.

Extrait du roman « Acrobate de l’instant; L’interprétation de conférence sur le fil » publié aux Éditions Mon Village.

« Acrobate de l’instant », mon deuxième roman après « Entre deux voix », sera disponible le 30 septembre 2021 à l’occasion de la Journée internationale de la traduction. Vous le trouverez dans votre librairie préférée et aussi en version électronique. Je vous souhaite d’ores et déjà une belle lecture !

Actualités: une dédicace est organisée le jour de la sortie du livre, le 30 septembre de 17h à 18h30, à la librairie zurichoise Buchhandlung am Hottingerplatz, proche de la gare centrale.

Jenny Sigot Müller

acrobate de l'instant, couverture